ACTIVITÉS

favicon

Nouvelles idées
innovantes

être bien ensemble
A l’origine de Papouka, une envie d’un monde où la vitesse, le stress, l’instantanéité de tout, la robotisation à outrance des modes de vie et des humains, la marchandisation des hommes et de la planète, la performance à tout prix, la surinformation permanente ne soient plus l’alpha et l’oméga de la vie humaine. Et si, justement, nous retrouvions un peu « d’humain » dans tout ça ? Et si ce n’était pas incompatible avec la notion d’entreprendre, avec d‘autres règles que l’asservissement et d‘autres objectifs que l’unique « profit » ? Et si entreprendre pouvait aussi accompagner un retour militant à l’essentiel ?

Papouka vote « pour » le « tout-monde » !

Dans une belle interview à Reporterre (mars 2020), l’écrivain Alain Damasio, se réclame de la « décroissance » mais il explique aussi que selon lui, cela « reste un mauvais mot, trop castrateur. (…) ». Et il précise : « Je trouve dévitalisant de toujours se positionner en négatif (…). »

Il ajoute aussi :  « Je préfère porter le flambeau du « tout-monde », cette superbe expression d’Édouard Glissant (*)(…). La guerre des mots est importante, ce sont des graines, elle ensemence nos imaginaires. Tâchons de privilégier les métaphores du vivant : le nid, la poussée, la croissance d’un enfant ou d’une plante, le tissage des hyphes d’un mycélium, l’éclatement en ombelle d’un collectif… Pour moi, dès qu’on place « anti- », « contre-», « dé- » devant un mot de l’ennemi, on fait mal le travail. »

Voilà ce à quoi, modestement, Papouka a envie de participer. Modestement. Mais avec conviction. Nous croyons, sans être utopistes, que le développement économique, sociétal, environnemental, et celui des entreprises peuvent s’inscrire dans un cercle vertueux.

Promouvoir le local et l’hexagonal

Les créations Papouka sont 100 % fabriquées en France, avec des matériaux eux aussi hexagonaux lorsqu’ils sont disponibles. Parfois, ce n’est malheureusement pas le cas. Par exemple, le coton avec lequel sont fabriqués (en Bretagne) les fonds de culotte (100 % bio et certifiée GOTS) de la Régulotte, le premier produit commercialisé par Papouka, vient de Turquie ; une partie des élastiques est fabriquée en Italie, et les compresses sont fabriquées à Taïwan… En revanche, toutes les entreprises partenaires de Papouka, y compris celles qui utilisent les produits non disponibles, sont exclusivement françaises.

Papouka veut aussi promouvoir le « local » et l’hexagonal, pour limiter l’empreinte carbone des transports et participer à la revitalisation du tissu économique local. C’est par exemple le cas avec la Tisane « Papoukalme », vendue exclusivement par Papouka et élaborée avec une jeune productrice de plantes aromatiques et médicinales biologiques installée dans la région nantaise.

création culotte menstruelle made in France
logo Régulotte culotte spéciale règles

L’innovante Régulotte

La première création commercialisée par Papouka, c’est la Régulotte. Elle s’inscrit dans le registre du bien-être au quotidien, et s’adresse exclusivement aux femmes puisqu’il s’agit d’un produit de lingerie destiné à apaiser les règles douloureuses.

Créer et innover

Papouka espère pouvoir solliciter lorsque son développement le permettra des entreprises adaptées, afin d’être là aussi acteur aux côtés de ceux qui permettent à des personnes en situation de précarité ou de handicap d’avoir accès à une activité professionnelle épanouissante.

Le cœur de Papouka : concevoir de beaux produits, innovants, simples, en phase avec la vie quotidienne, respectueux de l’environnement et de grande qualité pour durer…

Papouka doit atteindre un seuil de rentabilité pour exister, mais nous nous attachons à commercialiser nos créations à un prix abordable, qui prend en compte la pérennité de l’entreprise et son exigence de garantir une fabrication 100 % française.